Je m’appelle Isabelle Larrieu, et je pratique la coiffure depuis une trentaine d’années.

 

 

 

En 2001, suite à une dépression, je commence à travailler sur moi par le biais de la kinésiologie.

 

 

 

Au bout de 2 ans, il en ressort que je veux pratiquer mon métier différement. Curieuse de nature, et aimant apprendre, je décide, tout en continuant la coiffure, et en travaillant sur moi, de me former en 2004 à la kinésiologie. Tout cela va m’en apprendre un peu plus sur le corps, le mental et l’esprit. C’est dans cette formation que je vais appréhender pour la première fois la médecine traditionnelle chinoise.

 

 

 

En parallèle de la kinésio, en 2005 je me forme aux tarots de Marseille, à la numérologie, ainsi qu’aux lettres HébraÏques.

 

 

 

Au bout de ce temps d’apprentissage, je prends conscience que j’ai du ressenti au travers de mes mains. Je prends donc la décision de me former aux techniques de massage.

 

 

 

Je découvre en 2006 la méthode de relation d’aide par le toucher de Jean Louis Abrassart, où j’intègrerai durant 2 ans des techniques de massage : californien, coréen, énergétique, shiatsu, et réflexologie plantaire. Au cours de la 3ème année de cette formation, j’apprendrai à accompagner les personnes massées, ainsi qu’à gérer leurs émotions.

 

 

 

En 2009 je fais également une année de formation avec Anne Laroche avec la méthode Mézière, qui m’apprendra à écouter mon corps dans la subtilité.

 

 

 

En 2010 je deviens maman, et je fais le choix de mettre entre parenthèse les massages, pour me consacrer à ma fille, dont les complications après naissance demandent de l’attention. Ses problématiques m’amèneront à rencontrer deux thérapeutes, qui me donneront un éclairage sur le mal être de mon enfant. Là, avec eux, je vais découvrir et apprendre du monde de l’invisible, autant de la part ombre que de la partie lumière. Je vivrai une initiation qui durera environ 3 ans.

 

 

 

En 2012 je découvre la méthode MAP qui me permet de travailler sur moi en toute autonomie.

 

 

 

Ce protocole consiste à se connecter à  un groupe de lumière, (anges, archanges, maitres ascensionnés, intelligences de la nature etc…) qui vous est attribué, de leur livrer vos problématiques, et ils travailleront énergétiquement à nettoyer, purifier, rééquilibrer les énergies qui auront besoin.

 

 

 

Cette méthode m’aidera grandement à faire le pas pour me lancer en autonome dans mon métier de coiffeuse.

 

Je décide en 2012 d’arrêter de travailler en coiffure traditionnelle pour pouvoir faire évoluer mon métier et je m installerai en tant que coiffeuse à domicile en 2013.

 

 

 

 Je contacte Jean Michel Etoc à Pau, coiffeur atypique, qui travaille avec des colorations naturelles, en lui exprimant mon désir de travailler avec des produits plus respectueux pour moi,  pour la clientèle, et la terre.

Durant une année, il me formera à sa vision de la coiffure.

 

 

 

Chez lui j’ai appris beaucoup plus que les colorations naturelles !!! J’ai appris que je pouvais sortir du « moule », des conventions, qu’il est possible de rêver, de créer, et mettre en place ses rêves.

 

 

 

C’est Jean Michel qui me met sur la piste des coupes énergisantes, en me demandant si je ne voulais pas faire la formation ? Et là, nouveau déclic !!! C’était ma voie. J’allais enfin pouvoir réunir mon métier (la matière) avec la conscience (le spirituel).

 

 

 

En 2013 je suis acceptée à la formation à Paris, avec le concepteur de cette technique de coupe de cheveux.

 

 

 

En 2015 je suis diplômée de la coupe énergisante.

 

 

 

Je tais volontairement le nom de ce monsieur, car ayant déposé son nom comme une marque, il n’autorise à le citer, qu’aux personnes ayant pris sa licence, donc je n’apparais pas sur sa cartographie des licenciés.

 

 

 

Pourquoi je n’ai pas pris la licence ?

 

 

En faisant cette formation de coupe énergisante, je suis allée chercher une technique.

 

 

 

 Avec tout ce que j’ai appris au cours des quinze dernières années de mes diverses formations, de toutes mes lectures, de tout ce que j’ai compris par mon travail intérieur, car je suis en perpétuelle évolution, j’avais envie de faire « vivre » cette technique en ajoutant ma bibliothèque de connaissance que j’ai acquise, et non de me ré enfermer dans un moule.

 

 

 

Il est important de garder ma liberté  de pouvoir créer ce que j’ai envie et quand j’en ai envie. Je continuerai de faire évoluer ce soin en fonction de ce que j’apprendrai au fil des années.

 

 

 

Rien n’est figé. Le mouvement, le changement, c’est la vie.

 

 

 2016 rencontre et révélation  avec les élixirs d'Elie, ces intelligences de la nature qui viennent compléter et enrichir ma palette d'outils.

 

Aujourd'hui, en 2018, je me partage entre la coiffure traditionnelle où je me déplace au domicile des personnes, et les soins en coupes énergisantes que je pratique essentiellement en cabinet chez moi à Samadet(40) ainsi que ponctuellement sur Mugron(40),  Marsac(65) entre Tarbes et Vic en Bigorre, et Pau.